Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

ALLOCUTION DU GÉNÉRAL KARA LE 31 DÉCEMBRE 2015

Posté par: Djibril goreenews| Jeudi 31 décembre, 2015 21:12  | Consulté 2985 fois  |  1 Réactions  |   

Allocution du 31 décembre 2015

Notre SEIGNEUR Tout-Puissant et Miséricordieux nomma 124. 000 Prophètes. Seulement 313 d’entre eux furent des Apôtres, et ont vu l’Archange Gabriel en ayant reçu de sa part, les Révélations du DIEU Éternel. Le premier de ces Apôtres est Adam (que la Paix soit sur lui) et le dernier, Mouhammad (que Bénédiction et Salut soient sur lui), celui-ci étant le sceau des Prophètes.

Parmi ces Envoyés, il y eut Jésus Fils de Marie. Cette dernière fut la meilleure des femmes de l’humanité. Elle était pieuse, vertueuse, et son père s’appelait Imrân et sa mère, Annah. Tous deux disciples du Prophète Zacharie descendant du Prophète Aaron, le suivaient dans la foi et la dévotion du Culte pur.

Prise en charge très tôt par le Maître Zacharie qui l’éleva et l’enseigna, Marie grandit dans la vérité, la pureté et la chasteté au sein d’un lieu de mérite. En vertu de ses qualités exemplaires dans la patience et l’endurance, elle eut le mérite de mettre au monde un enfant sans père, qui provint du souffle du Saint-Ange agissant sous l’Ordre divin. Elle l’eût toute seule, loin de toute assistance humaine.  

La façon que le Fils de Marie vint au monde est un signe de la Puissance de DIEU afin de nous démontrer qu’IL peut créer un homme sans père, tout comme IL créa Adam sans père ni mère et sa femme Ève, sans mère. Jésus est donc une preuve que DIEU est parfaitement capable de ressusciter tous les hommes après leur mort, puisque CELUI qui créa à partir du néant peut aussi en toute évidence ramener à la vie. Car, qui peut le plus, peut le moins, dit-on.

C’est l’Enfant-Jésus lui-même qui répondra aux questionnements des hommes à son sujet. Alors qu’il était un nouveau-né dans les bras de sa mère, il leur dit : « Je suis vraiment le serviteur de ALLÂH. IL m’a donné le Livre et m’a désigné Prophète. Où que je sois, IL m’a rendu béni. Et IL m’a recommandé tant que je vivrai, la prière et la zakât, ainsi que la bonté envers ma mère. IL ne m’a fait ni violent ni misérable » [Sourate 19, Verset 30/32].

Á l’instar de sa mère qui subit le mépris, le rejet et les médisances des hommes, Jésus fit preuve d’une grande patience chaque fois qu’il était éprouvé par Son SEIGNEUR. Traité comme un paria par les siens, il prêchait pourtant le Renouveau et l’Amour. Jamais devant l’ennemi il ne pensa à se venger. Bien qu’il pouvait le faire cependant, mais il préféra toujours pardonner. 

Selon un Hadith du Prophète Mohammed (P. S. L), « Marie, en tant que la meilleure des femmes, est suivie dans le mérite par Fatima Zahrâ Bint Rassoul (Épouse de l’Imâm Ali), ensuite par Khadijah Bint Quwaylid (épouse du Prophète), puis Assiyah (épouse du Pharaon) et Aïsha (fille de Aboubakr et épouse du Messager) ».

C’est ainsi que par la Permission de DIEU, Jésus effectua des miracles au nombre desquels, il y eut la résurrection de Sem fils de Nôé, la vision rendue à des aveugles de naissance, ainsi que la guérison de lépreux héréditaires, etc…. Mais surtout il y eut la transformation de cette poignée de terre en un oiseau volant, et qui serait une chauve-souris, d’après les rapporteurs.

Or, en cette fin des temps actuels de l’humanité, cet oiseau apparaitra de nouveau.

Jésus vécut 33 années seulement avant de remonter au Ciel. Sa sainte mère est l’unique femme dont le nom figure dans le Saint-Coran,  et même porté par une Sourate : la « Sourate de Mariama ».

Le Prophète Mouhammad son Successeur a pour Héritier notre Vénéré Cheikh Ahmadou Bamba devenu Khadimou Rassoul grâce à son parcours exceptionnel et jamais égalé. Ce Sauveur de l’humanité en péril est notre Guide en cette fin des temps. Aussi, le prénom de sa mère est-il Mariama, surnommée Diarriétoulahi (la Voisine de DIEU) qui vécut le même nombre d’années que le Prophète Issâ. Elle est la seule femme au monde où une Cité, Porokhane en l’occurrence, est habitée en son nom, ainsi qu’une commémoration annuelle qui lui est consacrée. Ce qui est une des preuves de sa sainteté.

La Croix, symbole du supplice du Fils de Marie, n’étant la propriété ni des Chrétiens ni des Musulmans, peut bien avoir une signification autre que celle plus connue (Au Nom du Père - Du Fils – Et du Saint-Esprit - Amen), mais des quatre Versets de la Sourate « Al Iqlâs » (le Monothéisme pur) :  

                    -    Dis : « IL est ALLÂH, Unique

                    -    ALLÂH, le Seul à être imploré pour ce que nous désirons

                    -    IL n’a jamais engendré, n’a pas été engendré non plus

                    -     Et nul n’est égal à LUI ».

Cette autre interprétation est révélée dans l’ouvrage, le « Diwânou Silkoul Djawâhir fî Ahbâri Sarâ Ir », le fameux recueil que nous a légué Cheikh Ahmadou Bamba-Khadimou Rassoul, qui contient également d’autres révélations qui seront dévoilées au fur et à mesure, suivant la situation du moment et de son contexte.   

Aujourd’hui, l’humanité est plus que jamais menacée de toute part sur les cinq continents, balancée entre fléaux de tout genre et catastrophes de toutes sortes, le tout couronné par des conflits armés à l’échelle planétaire. Jamais la paix mondiale n’a été aussi ébranlée. Certains cas résultent de la Volonté divine certes, mais d’autres émanent de nous-mêmes, les humains.

S’ajoute à cela, le phénomène appelé « terrorisme » qui n’a rien à voir avec l’Islâm puisqu’il peut être aussi bien pratiqué par des non musulmans comme par des mécréants, autrement dit, de simples voyous. Il ne peut avoir de terreur sans violence, pas de guerre sans armes, et des exemples pour étayer nos propos ne manquent guère. Ainsi la cause directe de la 1ère Guerre mondiale venait d’un acte terroriste, suite à l’assassinat de l’Archiduc d’Autriche François-Ferdinand et de sa femme, par un étudiant bosniaque du nom de Gavrilo Princip à Sarajevo.

Dans le passé, le continent africain fut le théâtre d’actes de terrorisme par le biais du trafic d’êtres humains transatlantique, de la colonisation, accompagné d’un pillage systématique et sans précédent de ses ressources qui ont duré plusieurs siècles.

En terre américaine, des groupes se sont constitués au nom d’une suprématie raciale soi-disant, fondée sur des prétextes religieux pour sévir par des méthodes de terrorisme sous toutes ses formes, sur des populations de couleur différente.   

Nous savons tous que la violence et la terreur ne sont une recommandation d’aucune religion des Livres, et il est temps que cela cesse.  

Il va donc de soi que nous n’accepterons pas le galvaudage encore moins la diabolisation du terme de « Djihad », un vocable en langue arabe ne signifiant rien d’autre qu’avoir de la détermination dans ce que l’on fait. Donc, l’homme de paix et non-violent peut aussi être en « djihad». Et notre religion à nous autres musulmans s’appelle Islâm, et non « islamisme ».

La situation d’un monde empêtré dans la recrudescence d’une violence inouïe, divisé par des disputes d’intérêts égoïstes et confronté à une véritable crise de valeurs sociales et humaines de plus en plus inquiétante, pousse tout homme doué de conscience, de raison et de bonne foi à la recherche de solutions qui pourtant, existent déjà. Car elles résident dans les Enseignements de l’Homme qui signait par la phrase : « La paix est avec celui qui suit la droiture ». Le même qui a dit : « Mes miracles sont mes écrits ». En clair, c’est Cheikh Ahmadou Bamba-Khadimou Rassoul et seulement lui, le détenteur de la solution à tous nos problèmes, ainsi que le remède à tous nos maux.

En conséquence, nous invitons tous les érudits et savants du monde, à commencer par ceux du Sénégal, à se pencher sur le modèle de société qu’il a élaboré pour nous : un modèle social où le développement humain est au centre des préoccupations, d’où l’émergence de l’homme en somme. Une société au sein de laquelle la femme est mieux respectée ; l’enfant bien élevé ; le jeune homme instruit, formé et mis au travail ; l’orphelin protégé ; le malade soigné ; le nécessiteux assisté… Une société de justice et d’équité où tout effort mérite salaire.

Ce modèle est le seul vecteur vers l’émergence d’un monde de partage et non d’un partage du monde. Un système où la richesse ne circulerait pas seulement entre les riches, mais à travers toute la chaîne de la société. Ainsi, nous incitons et encourageons, et les érudits et les savants, à puiser dans ses Écritures, afin de trouver le chemin de la Rédemption que l’humanité entière attend pour être délivrée. Merci à tous de votre attention.

 Signé : L’Amîr-Sultân Cheikh Ahmadou Kara Mbacké

 

 L'auteur  djibril goreenews
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés: DJIBRIL KARA GOREE
Commentaires: (1)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
ICEBERG En Janvier, 2016 (14:01 PM) 0 FansN°:1
L\'homme peut grimper sur un arbre pour \"essayer\" de voir le danger,alors que ce dernier se trouve à ses pieds,mais ne peut le voir.Attention le ver est déjà dans le fruit.

Ajouter un commentaire

 
 
djibril goreenews
Blog crée le 17/01/2013 Visité 391380 fois 74 Articles 8306 Commentaires 45 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires